Les marchés

Les marchés

17 décembre 2018 | Les marchés

Ces dernières semaines, les marchés actions ont connu une correction après six ans de bonnes performances. Les investisseurs se focalisent sur les incertitudes plutôt que sur les fondamentaux.

Taux de croissance en Europe et aux Etats-Unis

Source : FMI

Actions – marchés développés

  • Les risques et les incertitudes (conflit commercial entre les États-Unis et la Chine, le Brexit, …) sont pour l’essentiel déjà intégrés dans la correction.
  • Les indicateurs économiques fondamentaux sous-jacents sont sains, mais une baisse de régime se fait sentir, sans toutefois parler d’une récession.
  • Le FMI souligne que l’expansion économique en cours depuis la mi-2016 va se poursuivre et prévoit une croissance mondiale pour 2018 et 2019 de 3,7%.

Taux de croissance au Brésil, en Chine et en Inde

Source : FMI

Actions – marchés émergents

  • Les prévisions du FMI restent favorables pour l’Asie (Inde et Chine en tête) et pour le Brésil.
  • La croissance chinoise se stabilise : le FMI prévoit un taux de 6,6% pour 2018 et de 6,4% pour 2019.
  • Les effets négatifs de la guerre commerciale avec les États-Unis sont compensés par la politique monétaire chinoise.
  • Lors du G20, les dirigeants chinois et américain ont toutefois décidé, pour le moment, de ne pas imposer de nouveaux droits de douane sur les importations.

Évolution du marché obligataire

Les taux d’intérêt de la plupart des pays européens restent autour de 0 %, à l’exception notoire de l’Italie empêtrée dans un bras de fer avec la Commission au sujet de son budget.

Taux des obligations d’État allemandes, italiennes et américaines à 10 ans

Source : Bloomberg

Obligations classiques

  • La Banque Centrale Européenne (BCE) n’envisage pas de hausse de taux avant l’été 2019.
  • La zone euro connaît une accélération de la croissance des salaires. Au deuxième trimestre, elle était de 2,2%, contre 1,5% en 2017.
  • Fin septembre, la réserve fédérale américaine (Fed) a relevé ses taux directeurs dans une fourchette de 2- 2,25 %.
  • Vu la vigueur de l’économie américaine, elle devrait opérer plusieurs hausses supplémentaires de 0,25 % d’ici fin 2019.

Hausses des rendements des obligations hybrides d’entreprises en 2018

Source : Bloomberg, Morgan Stanley Sesearch

Obligations hybrides

  • Jusqu’à présent, les cours des obligations hybrides sur base annuelle ont baissé car les investisseurs exigent une prime plus élevée pour les risques encourus.
  • Comme le montre le graphique ci-contre, la distribution des rendements devient plus intéressante : 40 % des obligations hybrides atteignent un rendement de 3 % ou plus.
 
 
Français
Français Nederlands